Gestion locative colocation

Les points clefs

Quelles sont les particularités de la gestion locative pour une colocation ?

Les avantages de la gestion locative d'une colocation

estimez gestion locative
Gratuit & sans engagement
30 sec. seulement
Résultats immédiats

Les inconvénients de la gestion locative d'une colocation

C’est justement sur ces deux points que le rôle d’un gestionnaire locatif va être essentiel. Au-delà de ses services plus classique de gestion administrative et juridique du bien, le chargé de gestion locative devra faire les bons choix dès le départ, afin d’éviter d’éventuels problèmes sur le long terme. 

 

Le saviez-vous ?

D’un point de vue juridique c’est la loi Alur qui a définie pour la première fois une règle concernant la colocation : « définie comme la location d’un même logement par plusieurs locataires, constituant leur résidence principale et formalisée par la conclusion d’un contrat unique ou de plusieurs contrats entre les locataires et les bailleurs » 

Le choix du type de bail est essentiel dans la gestion locative d'une colocation

La gestion locative d’une colocation nécessite dans un premier temps de choisir le type de bail le plus approprié. Cela dépendra grandement du niveau de confiance entre les colocataires.

Le bail unique

Cette solution est la plus pratique pour le gestionnaire locatif comme pour le propriétaire. 
Dans ce cas de figure, un seul bail est créé puis signé par l’ensemble des colocataires. Le bail est fixé pour plusieurs mois, mais si un colocataire décide de partir avant et qu’un autre le remplace, un simple avenant au contrat de bail suffira. 
Le loyer doit être versé en une seule fois au propriétaire et ce sont les colocataires qui doivent s’organiser entre eux.

Les baux multiples

Dans cette situation chaque colocataire doit signer son propre bail précisant ses droits de jouissances des parties privatives et parties communes qui peuvent donc varier d’une personne à une autre.
Les dates de prise d’effet du bail ainsi que des états des lieux peuvent ne pas être les mêmes pour tout le monde et le propriétaire ou son gestionnaire, devra recommencer les démarches administratives à chaque départ et arrivée d’un colocataire. 

Le loyer doit être payé par chacun des colocataires de manière individuel. Si jamais l’un d’entre eux ne paie pas, le propriétaire doit se retourner directement vers la personne en question car les autres colocataires ne sont pas responsables.

En ce qui concerne l’assurance habitation, elle reste évidemment obligatoire pour chaque colocataire comme pour une location classique. 

Le logement doit être adapté à la colocation

Avant de démarrer la recherche de colocataire, un propriétaire bailleur ou son gestionnaire locatif doivent s’assurer que le logement en location convienne d’un point de vue juridique à une colocation. 

Dans un premier temps, le logement en question doit contenir une chambre privative par occupant. 

Dans un deuxième temps le logement doit contenir des parties communes suffisamment spacieuses pour que plusieurs personnes puissent l’utiliser en même temps. 

Parfois un simple aménagement de l’espace à vivre permet de rentrer dans les normes. La gestion locative d’une colocation c’est aussi savoir optimiser l’espace à vivre d’un logement pour respecter les normes en vigueur.

Tout comprendre
sur la gestion locative

Téléchargez gratuitement notre plaquette

Merci !

Votre demande de dossier a bien été pris en compte par notre service pour ce bien.

Un gestionnaire vous contactera dans les plus brefs délai.

L’équipe de Pure Gestion

Merci !

Votre demande de dossier a bien été pris en compte par notre service pour ce bien.

Un gestionnaire vous contactera dans les plus brefs délai.

L’équipe de Pure Gestion

Merci !

Votre demande de dossier a bien été pris en compte par notre service pour ce bien.

Un gestionnaire vous contactera dans les plus brefs délai.

L’équipe de Pure Gestion